Stop Linky Finistère Le Blog

Stop  Linky  Finistère   Le Blog

Présentation:

SLF est un collectif non rémunéré, non financé, administré par des bénévoles. On ne peut pas s'abonner à TOUT pour vous informer; alors soyez indulgent. Aidez-nous vous aussi, si vous êtes abonné(e) à un magazine, une revue ou un journal en nous communiquant les articles que nous pourrions ainsi traiter.

Merci pour l'entraide.

Voici un blog où vous pourrez trouver l'essentiel des informations sur les nouveaux compteurs communicants: "Linky", "Gazpar", et le compteur d'eau, qui arrivent en masse dans le Finistère.

Voir Articles à droite.

Pourquoi il faut refuser les compteurs Linky ? :

879 communes de France refusent les compteurs Linky, les collectivités locales étant propriétaires des compteurs.

 

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

 

 

 

La loi de transition énergétique, publiée le 18 août 2015, prévoit l’installation de 35 millions de compteurs électriques dits « intelligents », d’ici à 2021. Ils arrivent chez nous dans nos communes et sont parfois même installés en force... 

Il faut savoir qu'il ne s'agit pas que des compteurs Linky mais du système Linky comprenant les compteurs communicants mais aussi un Courant Porteur en Ligne qui rentre dans les maisons en rajoutant des basses fréquences pulsées de 65000 à 480000 hertz sur le courant traditionnel alternatif de 50 hz et des concentrateurs et des antennes associées qui émettent des hautes fréquences de téléphonie mobile (900 Mhz)

cpl.pngcpl2.png

Vu les dangers procurés par ces compteurs et tout leur système  (voir ci-dessous) Nous vous conseillons de vous opposer à leur installation dans vos maisons ou immeubles car  vous avez la possibilité de les refuser , il n'y a aucune loi qui oblige le consommateur à accepter ces compteurs. De plus nos installations électriques ne sont pas adaptées à cette technologie (63.000 à 490.000 Hz), les fils électriques n'étant pas blindés.

 

Déclaration universelle des droits de l'homme

Article 3 : "Tout individu a droit à la vie, à la liberté et à la sûreté de sa personne"

Article 12 : "Nul ne sera l'objet d'immixtions arbitraires dans sa vie privée, sa famille, son domicile ou sa correspondance, ni atteintes à son honneur et à sa réputation. Toute personne a droit à la protection de la loi contre de telles immixtions ou de telles atteintes"

 

 Plusieurs raisons motivent notre démarche :

 

Ce dispositif va émettre des radiofréquences toxiques issues du CPL (Courant Porteur en Ligne) dans le circuit électrique des habitations dont les câbles - non blindés dans la grande majorité des cas - ne sont pas prévus pour cet usage et il va en résulter la propagation d’ondes électromagnétiques, sachant que ces ondes ont été classées dans le groupe 2 B « comme possiblement cancérigènes » par l’OMS (31/05/2011) Une étude de l'ARTAC (Association pour la Recherche Thérapeutique Anti-Cancéreuse www.artac.info) établit la causalité des ondes pour l'électro sensibilité ! Le déploiement des compteurs a déjà commencé depuis janvier 2016 dans le Finistère.

 

Les compteurs seront également une source de pollution électromagnétique, ainsi que les antennes qui seront installées sur les transformateurs électriques afin de transmettre les index au fournisseur d’électricité via le réseau de téléphonie mobile.    Des centaines d’études scientifiques indépendantes prouvent la nocivité de ces ondes pour l’ensemble du monde vivant. De plus en plus de personnes y sont intolérantes. Elles vivent un cauchemar innommable. A noter qu’un rapport canadien établit le lien entre l’installation des compteurs à radiofréquences et l’apparition de symptômes d’électro-sensibilité : migraines, insomnies, nausées, vertiges, troubles de la concentration…

  documents-importants.zip

 

- Depuis 2011, en Californie notamment, et au Canada, on commence à démonter ce type de compteurs communicants face aux conséquences sanitaires (Nombreuses plaintes : santé, pannes et incendies). C’est la santé de toute la population qui risque d’être affectée par une irradiation supplémentaire, 24 heures sur 24. 

 

- Les risques d’incendie, parfois mortels, et les risques de pannes de plus en plus fréquent, sont réels. Les câbles, fils et appareils électriques ne sont pas conçus pour transporter des radiofréquences. De tels préjudices ont déjà été déplorés dans des logements équipés de ces compteurs. Comme ENEDIS  dégage sa responsabilité, comme les assurances ont exclu des garanties les dommages causés par les champs électromagnétiques, la facture sera payée par les particuliers et les professionnels. En 2011 il y a un rapport du Syndicat d'électrification d'Indre et Loire qui  prouve de nombreuses pannes dues à ce dispositif. 

docs-importants-linky.docx

 

- Les systèmes sans fil peuvent être facilement piratés. L’ensemble du réseau électrique sera ainsi rendu vulnérable au piratage, à l’espionnage, voire au black-out généralisé. La "Télérelève" ce n'est rien d’autre qu'un moyen électronique portant atteinte à la vie privée, allant jusqu’à inquiéter la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Plusieurs milliers d’emplois permanents de releveurs seront supprimés, les coupures d’électricité pourront se faire à distance…

 

- Le coût de ce compteur sera tôt ou tard répercuté sur les factures. Quant aux services de lecture déportée et de pilotage à distance des consommateurs, ils seront payants ! 

 

- Les programmes de compteurs communicants dans quelques autres pays de l’Union européenne

 

Parmi les 23 pays de l’Union européenne ayant pris une décision sur le déploiement des compteurs communicants, huit ont prévu de ne pas les déployer ou de ne le faire que pour certains consommateurs : l’Allemagne,

 

la Lettonie, la Slovaquie, la Belgique, la Lituanie, le Portugal, la République tchèque et la Slovaquie. 

 

Voir page 24 du rapport de la cour des comptes 2018

 

https://www.ccomptes.fr/sites/default/files/2018-01/07-compteurs-communicants-Linky-Tome-1.pdf

 

les liens sur les textes administratifs nationaux et européens :

 

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:31999H0519&from=FR

 

https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:32013L0035&from=FR

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000030212642

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000031044385

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000886460

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000787078

 

https://www.legifrance.gouv.fr/eli/decret/2016/8/3/ETST1611714D/jo

 

 

Voilà un lien fort intéressant signée de Eric Besson qui nous dévoile toute la technologie du compteur communicant comme : « En cas d’injection, les dispositifs de comptage mesurent et enregistrent également les courbes de mesure, en puissance active et réactive, en injection ainsi que la valeur maximale de la puissance injectée » mais oublie de nommer le CPL et les concentrateurs ainsi que le terme linky. A vous de voir si on le met avec les liens ci-dessus.

 

 

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000025126353&categorieLien=id

 

 

 

 

 

Les compteurs ne sont pas obligatoires pour le consommateur:

Mr Bernard LAURANS

https://www.facebook.com/annick.boennec/videos/10155011401504341/?pnref=story

Mr Philippe MONTBOULOU

https://www.youtube.com/watch?v=VXtPsC4ZKH0&feature=youtu.be

et le BIG DATA: 

https://www.youtube.com/watch?v=GIpPFYnKScQ

Lettre ouverte aux habitants des communes du Finistère :

Le Collectif Stop Linky Finistère informe les habitants des communes du Finistère que ce qu’affirme ENEDIS (Ex ERDF) n’est pas juste :

1° )  Risques Sanitaires :

Enedis dit que « le compteur communicant Linky est interrogé moins d’une minute par jour par le concentrateur et utilise une puissance très faible et émets des ondes électromagnétiques à cause de ses composants électroniques » mais Enedis ne parle pas du système Linky entier comprenant non seulement les compteurs communicants mais aussi

  • Du  CPL , Courant Porteur en Ligne  émettant des fréquences pulsées de 63.000 à 490.000 Hertz qui vont se superposer au courant alternatif normal de 50 hz,  24 h sur 24 en continu, et rayonner dans le circuit électrique des habitations dont les câbles - non blindés dans la grande majorité des cas - ne sont pas prévus pour cet usage et il va en résulter la propagation d’ondes électromagnétiques, sachant que ces ondes ont été classées dans le groupe 2 B « comme possiblement cancérigènes » par l’OMS ( 31/05/2011) (voir Thèse de Amilcar Mescco de l’ Université Européenne Télécom Bretagne)  Toute l’ installation électrique dans les murs, et tous les appareils électriques émettront ces radiations nocives pour la santé à plus de 2m.  Il faut savoir que le  CPL génère assez de perturbations électromagnétiques (sur les communications ondes courtes) pour être interdit à l’aéroport du Luxembourg, et dans tous les sites militaires de l’OTAN.

Et contrairement à ce que dit Enedis, ce CPL est n’est pas le même que celui des heures hautes et basses (175 hz ) qui n’ émet que deux fois par jour .

 

  • Enedis ne parle pas non plus des concentrateurs qui vont gérer des grappes de compteurs  (700000 posés en France) et qui émettent en hautes fréquences de téléphonie mobile (900 Mhz), fréquences reconnues par l’ANSES ( Agence Nationale de Sécurité Sanitaire ) en juin 2016, comme présentant un danger pour les enfants
  • Ni des antennes associées aux concentrateurs qui émettent aussi en hautes fréquences.
  • Un rapport d’EDF datant du 13 avril 1983 reconnait d’ailleurs la pollution électromagnétique des rayonnements non ionisants des fréquences citées ci-dessus.
  •  Des centaines d’études scientifiques indépendantes prouvent la nocivité de ces ondes pour l’ensemble du monde vivant. De plus en plus de personnes y sont intolérantes. Elles vivent un cauchemar innommable. A noter qu’un rapport canadien établit le lien entre l’installation des compteurs à radiofréquences et l’apparition de symptômes d’électro-sensibilité : migraines, insomnies, nausées, vertiges, troubles de la concentration…( Rapport Bioinitiative…)

 

2°)  Problèmes sécuritaires :

Enedis nie les problèmes sécuritaires :  Il y a des pannes, des dysfonctionnement des appareils électriques (électroménager, téléviseurs, lecteurs DVD, ordinateurs) des appareils médicaux , des implants médicaux de faible puissance (pacemaker), des incendies ou explosions dues à une étincelle ou à un arc électrique… qui ont été reconnus lors de l’étude faite par le syndicat intercommunal de l’énergie d’ Indre et Loire lors des essais Linky  en 2011

Les câbles, fils et appareils électriques ne sont pas conçus pour transporter ces radiofréquences. Nous recevons des témoignages chaque jour de ces mêmes problèmes depuis l’installation des compteurs dans le Finistère   

 

 

3°) Augmentation des factures :

 Enedis promet : « Ni le compteur Linky ni sa pose ne vous seront facturés ».

Seulement nous avons des témoignages aussi des factures qui augmentent après l’installation des compteurs Linky .  De plus Enedis propose même de souscrire un abonnement plus important.

Le coût de ce compteur sera tôt ou tard répercuté sur les factures. Quant aux services de lecture déportée et de pilotage à distance des consommateurs, ils seront payants.

Comme EDF et ENEDIS  dégagent leurs responsabilités, comme les assurances ont exclu des garanties les dommages causés par les champs électromagnétiques, la facture sera payée par les particuliers et les professionnels

 

4°) Enedis dit « que l’installation des compteurs est obligatoire » mais même si eux en ont l’obligation ils ne sont pas absolument pas obligatoires pour le consommateur.

Mr Bernard LAURANS et Mr Philippe MONTBOULOU, directeurs d’Enedis  disent bien qu’il n’y aura aucune pénalité ni installation forcée… Il y a cependant des installations forcées avec des méthodes de voyous partout en France. Nous avons de nombreux témoignages pour ceux qui ont leur compteur à l’extérieur ! Il y a des violations de propriété privée… 

 

car « Les collectivités territoriales sont propriétaires des ouvrages, des réseaux de distribution, des compteurs et des systèmes de comptage, comme cela est explicitement prévu dans les cahiers des charges de concession, signés par EDF puis Enédis (ex ERDF), ainsi que par la loi (article L 322-4 du Code de l’énergie) 

Les collectivités concédantes du réseau d’électricité sont bien propriétaires des compteurs actuels et des Linky qui commencent à se mettre en place. Enedis n’en est que le concessionnaire. »

 

 5°) Risque de piratage des données :

Contrairement à ce que dit Enedis  il y a des risques de détournement des fonctionnalités des compteurs :  envoyer des faux rapports de consommation, diminuer sa facturation, fonctionnant en réseaux on peut couper l’électricité chez son voisin, ou faire passer son compteur pour celui de quelqu’un d’autre. Le piratage du compteur est possible: (MM. Vidal et IIIera ont pris le contrôle d’un compteur intelligent espagnol et ont réalisé tout ceci.)

 Les systèmes sans fil peuvent être facilement piratés. L’ensemble du réseau électrique sera ainsi rendu vulnérable au piratage, à l’espionnage, voire au black-out généralisé. La "Télérelève" ce n'est rien d’autre qu'un moyen électronique portant atteinte à la vie privée, allant jusqu’à inquiéter la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés. Plusieurs milliers d’emplois permanents de releveurs seront supprimés, les coupures d’électricité pourront se faire à distance.

 

6°) Enedis dit «  Nous ne sommes encore qu’aux prémices de l’exploitation de toutes les potentialités de ce compteur : Big Data, usages domotiques, objets connectés... L’installation des compteurs communicants bénéficieront à l’ensemble de la filière électrique… Les vrais bénéficiaires du programme Linky sont les fournisseurs, distributeurs, producteurs, équipementiers, start-up,... »

 À lui seul, le marché français cumulé des compteurs communicants  devrait atteindre un chiffre d’affaire de 6 milliards d’euros d’ici 2022 (source : Greenunivers – rapport CleanTech 2015)

 

Atteinte à la Santé  Atteinte à la sécurité  Atteinte à la Liberté

Par principe de précaution pour éviter un futur scandale sanitaire : réagissons dès maintenant !

 

Des prochaines réunions d’information « Stop Linky Finistère » auront lieu très prochainement dans le Finistère, venez-vous informer plus amplement.

 

Pour tous renseignements et modèles de lettres de refus voir le blog de Stop Linky Finistère : http://stop-linky-finistere.blog4ever.com/

 

Groupe Facebook : « Stop Linky Finistère »          Email : stoplinkyfinistere@orange.fr

 

 

19809_540-001.jpg

 

 

http://france3-regions.francetvinfo.fr/bretagne/emissions/jt-local-1920-iroise